Rappel vaccinal, pass sanitaire : de nouvelles mesures pour lutter contre la reprise épidémique

Un rappel vaccinal pour continuer à bénéficier du pass sanitaire

– Dès le 27 novembre, toutes les personnes âgées d’au moins18 ans pourront bénéficier d’un rappel vaccinal cinq mois après leur dernière injection ou infection par la COVID-19.

– A compter du 15 décembre 2021, le passe sanitaire des 65 ans et plus, vaccinés depuis plus de sept mois et n’ayant pas reçu de dose de rappel sera invalidé.

– A compter du 15 janvier 2022, le passe sanitaire des 18-64 ans, vaccinés depuis plus de sept mois et n’ayant pas reçu de dose de rappel sera invalidé. Un nouveau décret devra être pris ultérieurement, pour mettre en œuvre la mesure pour les 18-64 ans.

NB : Pour ceux d’entre eux qui recevront la dose complémentaire au-delà du délai de sept mois après la dernière injection, le schéma vaccinal sera à nouveau reconnue complet sept jours après la dose de rappel.

Un durcissement des conditions de validité des tests dans le cadre du pass sanitaire

– A compter du 29 novembre, le résultat négatif obtenu à un test ou un examen de dépistage du SARSCoV-2 est désormais valable pendant seulement 24 heures pour bénéficier du pass-sanitaire, contre 72 heures auparavant.

– A compter du 4 décembre, les remontées mécaniques et pistes de ski sont rajoutés à la liste des lieux dont l’accès est soumis au passe sanitaire.

Un renforcement des gestes barrières

– Dès le 26 novembre, l’obligation de port du masque dans les lieux dont l’accès est soumis à la présentation du pass sanitaire.

– Dans le département, du 2 décembre au 7 janvier inclus, toute personne de plus de onze ans devra porter un masque sur les marchés et les filles d’attentes à l’entrée des établissements recevant du public. (Arrêté préfectoral du 30/11/2021).

– Enfin, le ministre a invité à utiliser d’avantage le gel hydro alcoolique, à aérer les pièces dix minutes toutes les heures, et a souligné l’utilité d’installer des capteurs de CO2 dans les lieux clos.